PUEBLO (ethnie)


PUEBLO (ethnie)
PUEBLO (ethnie)

PUEBLO, ethnie

Descendants des Mogollon et Anasazi, peuples qui vivaient avant la conquête, les Pueblo occupent différentes parties du nord-est de l’Arizona et du nord-ouest du Nouveau-Mexique. Lors du recensement de 1990, ils étaient 52 900, dont 62 p. 100 au Nouveau-Mexique et 17 p. 100 en Arizona. Ils vivent dans des villages permanents, aux maisons très serrées, connus sous le nom de pueblos (de l’espagnol pueblo , «village» ou «ville»). Ce nom leur fut donné par les premiers colons espagnols au XVIe siècle pour les distinguer des Indiens nomades. Avant de s’installer dans leurs villages actuels, les Pueblo avaient habité des villes dont les vestiges (villes troglodytes dans les falaises à pic ou grandes cités dans les vallées) témoignent encore que leur architecture était déjà assez élaborée. Ces villes datent du XIVe siècle, période d’apogée de la culture pueblo.

La diversité culturelle et linguistique qui existe entre les Pueblo des différentes régions existait bien avant la conquête. Du point de vue linguistique, on distingue quatre familles de langue: le hopi, le zuñi, le keres, le tanoan.

Les Pueblo sont avant tout des agriculteurs, mais le type d’agriculture et le sens de la propriété varient beaucoup d’une région à l’autre. Vers le Rio Grande, les Indiens cultivent du maïs et du coton en irriguant des champs dans les vallées fluviales. Ils avaient autrefois des sociétés spécialisées dans la chasse au cerf et à l’antilope, dans les montagnes. Certains Pueblo de l’Est, comme les Taos et les Picuris, chassaient le bison dans les plaines. Les Pueblo pratiquaient, en se déployant par villages entiers, la chasse au lapin; les femmes collectaient des plantes sauvages. Chez les Pueblo de l’Ouest, surtout chez les Hopi (le groupe le plus nombreux avec 11 200 personnes en 1990), l’agriculture présentait plus d’aléas, car le climat était plus sec.

Avant les premiers contacts avec les Espagnols, chaque village était autonome sur le plan politique; il était gouverné par un conseil composé des chefs des différentes sociétés religieuses qui se réunissaient dans les kivas , chambres cérémonielles souterraines, également utilisées comme salles de réunion par les hommes. Les Espagnols nommèrent un chef de gouvernement pueblo et un chef de village. Après un siècle de colonisation, la population avait diminué de moitié. En 1680, tous les Pueblo (Hopi, Zuñi et Pueblo du Rio Grande) se rebellèrent contre les Espagnols, sous la direction de Popé, un Tewa de San Juan, et réussirent à les chasser de leur territoire pour douze ans; aucune autre tribu indienne ne réussit jamais cet exploit.

La vie sociale des Pueblo tourne autour du village. Les Pueblo de l’Ouest sont organisés en clans, lignages et sociétés secrètes. Dans la région du Rio Grande, le village est divisé en deux: gens de l’Été et gens de l’Hiver sont tour à tour responsables des activités du pueblo; les sociétés secrètes s’occupent surtout des rites de guérison, et le culte kachina , rendu aux ancêtres, est moins important qu’ailleurs.

L’art et l’artisanat indien primitif ont surtout survécu chez les Hopi qui pratiquent encore le tissage et la vannerie. Les Hopi-Tewa ont fait renaître la poterie dans les années 1890. Dans la plupart des villages, on fabrique des bijoux d’argent et de turquoise.

Malgré les changements introduits par la colonisation espagnole et américaine — bétail, outils en métal, nouvelles cultures (blé, pêches, poivre du Chili), vêtements, etc. —, les Indiens Pueblo, même ceux du Rio Grande près de Santa Fe et d’Albuquerque, ont conservé les fondements de leur système social, une organisation solidaire et la religion indigène.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kuna (Ethnie) — Kuna Frau verkauft Molas in Panama Stadt Die Kuna (auch Cuna, in Kolumbien Tule) sind eine indigene Ethnie in Panama. Sie besiedeln das Territorium Kuna Yala (auch San Blas genannt), welches die nordöstliche Atlantikküste Panamas mit ihren… …   Deutsch Wikipedia

  • Téké (ethnie) — Tékés Tékés …   Wikipédia en Français

  • Basken — Baskisches Sprachgebiet am Golf von Biskaya Die Basken, Eigenbezeichnung Euskaldunak oder Euskal Herritar, spanisch Vascos, französisch Basques, sind die insbesondere durch die baskische Sprache und Kultur charakterisierte Bevölkerung in erster… …   Deutsch Wikipedia

  • Baske — Baskisches Sprachgebiet am Golf von Biskaya Die Basken, Eigenbezeichnung Euskaldunak oder Euskal Herritar, spanisch Vascos, französisch Basques, sind eine nationale Minderheit, die im Baskenland, der spanisch französischen Grenzregion am Golf von …   Deutsch Wikipedia

  • Vasconen — Baskisches Sprachgebiet am Golf von Biskaya Die Basken, Eigenbezeichnung Euskaldunak oder Euskal Herritar, spanisch Vascos, französisch Basques, sind eine nationale Minderheit, die im Baskenland, der spanisch französischen Grenzregion am Golf von …   Deutsch Wikipedia

  • Vaskonen — Baskisches Sprachgebiet am Golf von Biskaya Die Basken, Eigenbezeichnung Euskaldunak oder Euskal Herritar, spanisch Vascos, französisch Basques, sind eine nationale Minderheit, die im Baskenland, der spanisch französischen Grenzregion am Golf von …   Deutsch Wikipedia

  • Amerikanische Ureinwohner — Sitting Bull, Häuptling und Medizinmann der Hunkpapa Lakota Sioux. Foto von David Frances Barry, 1885 …   Deutsch Wikipedia

  • First People — Sitting Bull, Häuptling und Medizinmann der Hunkpapa Lakota Sioux. Foto von David Frances Barry, 1885 …   Deutsch Wikipedia

  • Indigene Völker Amerikas — Sitting Bull, Häuptling und Medizinmann der Hunkpapa Lakota Sioux. Foto von David Frances Barry, 1885 …   Deutsch Wikipedia

  • Indigenen Amerikaner — Sitting Bull, Häuptling und Medizinmann der Hunkpapa Lakota Sioux. Foto von David Frances Barry, 1885 …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.